LES PARTENAIRES

Crédits photo : Cyril Zekser©

www.pavillonfrance.fr

Depuis sa création en 2012, Pavillon France soutient la promotion des produits de la mer pêchés par des navires battant pavillon français en réoriantant la consommation de poissons, coquillages et crustacés à travers la valorisation de la diversité, de la saisonnalité et de la filère, ses hommes et ses métiers.

Grâce à des actions de communication axées sur la notoriété et la culinarité, ce sont aujourd’hui près de 83% des consommateurs qui jugent important la présence de Pavillon France sur les étals et 93% qui font confiance à Pavillon France et ses produits*.

Présente sur les étals des rayons marée de la grande distribution et chez les poissonniers détaillants adhérent à la marque, Pavillon France affiche un taux de notoriété très satisfaisant à près de 60%.

Des actions d’animation/dégustation en rayon marée, des partenariats de qualité avec des professionnels moteurs du secteur, mais aussi des outils pédagogiques de présentation de Pavillon France et de la filière permettent un lien direct avec le consommateur.

 

www.rno.fr

Depuis 1924, la Maison Reynaud est le spécialiste français des produits de la mer de qualité spécialement sélectionnés et préparés pour la restauration, notamment pour la gastronomie japonaise pour laquelle ont été développées des organisations commerciales dédiées, telles que Reynaud Sushi et Reynaud Asie…

Filiale du groupe R&O Seafood Gastronomy, la Maison Reynaud s’appuie sur l’excellence de ses productions de la marque OSO, certifiée en matière de gastronomie de la mer. Ainsi elle promeut ses de goût, de durabilité, et de respect des océans avec des produits d’exception tels que la gambas OSO bio et sauvage de Mdagascar, le bar OSO bio et la daurade royale OSO bio du Golfe de Corinthe.

90 ans d’expérience et un modèle unique d’intégration verticale, depuis le filet de pêche jusqu’à la cuisine de ses clients, permettent ainsi à la Maison Reynaud de vous accompagner dans votre recherche de qualité, de fraîcheur et de plaisirs gastronomiques.

 

www.rno.fr

La Gambas BIO de Madagascar est le résultat unique d’une remarquable harmonie entre une nature vierge, un Océan Indien préservé et une biodiversité exceptionnelle.

Une faible densité d’élevage, une alimentation saine contrôlée (sans OGM) et l’absence de traitement antibiotique sont quelques-uns des points clés des règles de l’Agriculture Biologique selon lesquelles elle est produite dans le Nord-Ouest de Madagascar.

Sa texture croquante et juteuse, son goût savoureux finement iodé et sa belle robe intense après cuisson, sont autant de qualités reconnues par les plus fins gastronomes.

 

www.thonrougedeligne.com

THON ROUGE DE LIGNE, Pêche Artisanale c’est :

1. Une marque collective qui identifie le thon rouge capturé, avec respect, par des pêcheurs artisans

2. Un engagement pour promouvoir une approche socialement responsable et biologiquement durable

3. Un produit issu de la « petite pêche » et de la « pêche côtière » pour des navires battant le pavillon français

4. Un produit pêché à l’hameçon par des navires pratiquant la palangre, la ligne ou la traine

5. Une défense des identités culturelles qui placent l’Homme au centre des activités maritimes pour consolider l’emploi et le développement économique local

6. Une traçabilité complète et accessible au consommateur : identité du navire, fiches de capture, technique, lieu et jour de pêche

7. Un engagement sur la fraîcheur et la qualité irréprochable du produit,technique, lieu et jour de pêche

8. Un plan de contrôle qui s’assure du respect des engagements de chacun

www.bordbia.ie

L’Irlande représente un des leaders pour la production des produits de la mer biologiques et responsables. Le saumon bio irlandais fut le premier produit de la mer à obtenir le label officiel français AB Bio. La gestion responsable et la protection de l’environnement sont les principes fondamentaux sur lesquels reposent notre pêche et notre aquaculture.

Les conditions d’élevage du saumon irlandais sont exceptionnelles et aussi proche que possible de la nature. D’immenses enclos marins sur la côte de l’Atlantique exposent les saumons à des brassages de forts courants maritimes tout en leur fournissant 10 000 mètres cube d’espace aquatique, soit l’équivalent d’une large cathédrale. Les densités d’élevage sont très faibles : environ deux poissons pour 1 000 litres d’eau de mer pure. Pendant plus de 18 mois en moyenne, les saumons nagent l’équivalent de 13 000 km avant d’atteindre leur taille de commercialisation, comparable à la distance parcourue lors de leur migration naturelle.

Les consommateurs européens demandent de plus en plus de garanties de respect de l’environnement et de la biodiversité, tout en attendant naturellement les meilleures normes de qualité et de sécurité alimentaire. Les entreprises agroalimentaires irlandaises ont pris les devants pour atteindre et même dépasser ces attentes en participant à une charte de durabilité conçue pour que des entreprises, grandes ou petites, puissent aborder les questions de développement durable, mesurer et enregistrer leurs progrès sur l’année.

 

www.openblue.com

Le Rachycentron canadum – dit ”Cobia” ou black kingfish, est un poisson pélagique des mers chaudes présent dans les eaux tropicales autour du monde. Il est encore peu connu car il n’a fait l’objet d’aucune pêche ciblée. Pourtant, il présente une très belle chair blanche de qualité sashimi, un gout frais et délicat, et un contenu en gras très intéressant. Sa croissance rapide en fait aussi un poisson idéal pour l’élevage responsable et respectueux de l’environnement réalisé par Open Blue.

L’élevage du Cobia par Open Blue débute à la station d’alevinage sur la Costa Arriba du Panama, dans la mer des Caraïbes et se prolonge au large, à plus de 12 km des côtes, dans une vingtaine de stations submergées révolutionnaires. Il est donc élevé au large, là où l’eau est profonde, pure et riche en nutriments naturels. C’est un environnement préservé et énergétique (courants modérés moyens de 2 à 3 nœuds) offrant un renouvellement constant de l’eau dans laquelle les poissons évoluent. Le résultat est un poisson très sain au goût fin, riche en protéines et en Omegas 3.

 

www.clearwater.ca/fr/

Clearwater est l’une des plus importantes sociétés intégrées verticalement de produits de la mer au monde et le plus important détenteur de permis et de quotas de mollusques au Canada. Elle est reconnue mondialement pour sa qualité supérieure, sa sécurité alimentaire, sa diversité d’espèces et son approvisionnement fiable en produits de la mer sauvages éco-certifiés de qualité supérieure. L’offre Clearwater comprend les noix de Saint-Jacques, les homards, les palourdes, les crevettes nordiques, les langoustines, les crabes, les bulots, et les poissons de fond.

Depuis sa création en 1976, Clearwater a investi dans la science, les personnes et l’innovation technologique, ainsi que dans l’appropriation et la gestion des ressources pour soutenir et accroître ses ressources pérennes. Cet engagement lui a permis de rester un leader sur le marché mondial des produits de la mer et sur l’excellence en termes d’écologie et de durabilité.

Récoltées dans les eaux froides et claires de l’Atlantique Nord, les palourdes hokkigai de Clearwater sont certifiées MSC, capturées à l’état sauvage et récoltées de manière durable.

Populaires dans la cuisine asiatique, les palourdes Hokkigai de Clearwater sont appréciées pour leur goût sucré et leur texture unique.

Leurs langues rouges vives les rendent visuellement attrayantes, surtout dans les sushis. Les palourdes Hokkigai sont particulièrement adaptées à la cuisine asiatique et sont très bonnes dans les plats froids et les salades.

Clearwater a introduit les Hokkigai sur le marché japonais il y a plus de 25 ans. Grâce à des années de dévouement et d’investissement dans le développement de l’activité, les palourdes Hokkigai sont actuellement un aliment de base dans la cuisine japonaise et peuvent être trouvées dans les menus de sushis à travers tout le pays.

 

www.umamiparis.com

Umami importe directement auprès des artisans du Japon des produits alimentaires de qualité.

Nous proposons les grands classiques de la cuisne japonaise ainsi que des produits rares. Vous pourrez aussi découvrir une sélection des Grands Sakés d’Hiroshima. Nous présenteront du riz de Yamagata, du miso, sauces soja, Thés, Matcha, dressings, Algues, Vinaigres, Yuzu… Tous nos produits sont élaboré par des entreprises artisanales respectueuses des savoirs faire et des traditions.

Pour les professionnels : une équipe de passionnés à votre écoute, un service sur mesure adapté a vos besoins, une livraison rapide partout en france et en Europe

Pour les particuliers : des évènements, des ventes privées, une boutique, des recettes et des conseils

 

www.drouhin.com

Joseph Drouhin, originaire du pays de Chablis, était un homme entreprenant et audacieux. En 1880, à 22 ans, il choisit Beaune pour fonder sa Maison de vins. Son objectif : proposer des crus de qualité, auxquels il donne sa signature

Son fils Maurice lui succède et entreprend de doter la Maison de son propre domaine viticole. Il fait l’acquisition de parcelles dans des crus d’exception comme le Clos des Mouches et le Clos de Vougeot.

Robert Drouhin, à partir de 1957, donne au domaine sa dimension actuelle, avec des acquisitions notamment à Chablis, dont il anticipe le potentiel. Il est l’un des premiers en Bourgogne à s’orienter vers la culture raisonnée et il crée le laboratoire d’oenologie de la Maison, avec Laurence Jobard, la première femme oenologue de la Bourgogne. Philippe, Véronique, Laurent et Frédéric sont les quatre enfants de Robert et Françoise Drouhin. Ils perpétuent les valeurs de la Maison et orientent son futur vers toujours plus de qualité, pour le plaisir de tous ceux qui, dans le monde, apprécient l’élégance naturelle des grands vins de Bourgogne.

Avec 73 hectares, le Domaine Joseph Drouhin est l’un des plus vastes de la région. Il est réparti dans l’ensemble de la Bourgogne : Chablis (38 hectares), Côte de Nuits et Côte de Beaune, (32 hectares), Côte Chalonnaise (3 hectares), et comporte une majorité de Grands Crus et de Premiers Crus, plantés des deux cépages bourguignons : Pinot Noir et Chardonnay.

 

www.glenat.com

Glénat est une maison d’édition française présente dans le domaine de la bande dessinée, du comics, du manga, du beau-livre et du livre jeunesse.

Passionné de bande dessinée, Jacques Glénat crée à Grenoble en 1969, alors qu’il est encore lycéen, le fanzine puis la revue Les Cahiers de la Bande dessinée. En 1972, tandis qu’il poursuit des études de pharmacie, il publie Les Gnan-Gnan de Claire Brétécher et Humour noir et Hommes en blanc de Claude Serre, devenus des best-sellers. En 1974, Jacques Glénat crée la SARL EDITIONS GLENAT, arrête ses études et structure la maison : réseau de commerciaux, bureaux parisiens, recherche de distributeurs en France et à l’étranger, et de capitaux. Peu à peu, un catalogue de jeunes auteurs de B.D. se constitue. Les inconnus deviennent des vedettes et le succès finit par arriver avec des séries aujourd’hui célèbres : Les 7 vies de l’épervier, La balade au bout du monde, Le triangle secret, Le Décalogue etc… et de grandes collections : VECU, GRAFICA, CARACTERE…

En 1991, la maison d’édition VENTS D’OUEST vient rejoindre le groupe avec ses best-sellers Joe Bar Team de Debarre ou Peter Pan de Loisel. Glénat publie en Europe les premier Manga japonais, ce qui ouvre un nouveau marché auprès des adolescents avec des best-sellers comme Akira,  Dragon-Ball, Pokemon, puis plus tard One Piece ou Bleach, etc… et se positionne ainsi comme le précurseur du marché le plus dynamique de l’édition d’aujourd’hui. En 2002 le catalogue livre développe les ouvrages autour de la gastronomie et les chefs étoilés comme Paul Bocuse, Yannick Alleno, Frédéric Anton, Eric Briffard, Jean Sulpice, Sylvestre Wahid, Anne-Sophie Pic, Guillaume Gomezet tant d’autres…

www.seven-uniform.co.jp

Depuis 1952, Seven Uniforms conçoit, produit et vend des vestes d’uniforme. Diverses entreprises hôtellières japonaises telles que des hôtels, des restaurants, des cafés, des boutiques, des parcs à thème, etc. ont recours à leurs services mais aussi d’autres clients étrangers.

Depuis 25 ans, l’entreprise propose 1700 uniformes différents et une ligne de vêtements de restauration, HAKUI, conçue en collaboration avec M. Akira Onozuka. Leur credo : « l’uniforme, c’est le pouvoir ».
Leur objectif est de produire des vêtements de restauration confortables et fonctionnels dans lesquels les cuisiniers se sentiront à l’aise, fiers et confiants.

 

mfk-katsuobushi.com/fr

Makurazaki France Katsuobushi a inauguré à Concarneau le 31 août 2016 son unité de production de « Katsuobushi »  (Bonite fumée et séchée, un condiment japonais très prisé et jusqu’ici quasiment introuvable en Europe) .

Le katsuobushi, nommé bonite séchée en France, fait partie des ingrédients indispensables à la cuisine japonaise. Il est fabriqué à base de thon listao qui est cuit, fumé, séché puis découpé à la main en petits copeaux. Il est ensuite utilisé dans les soupes, les bouillons, notamment le traditionnel dashi, qui est à la base de la cuisine japonaise et réputé pour son goût très fin. L’entreprise a démarré avec une équipe formée de six personnes, épaulées par deux artisans japonais qui sont resté pendant une année pour les aider à respecter à la lettre la méthode ancestrale de fabrication tout en étant en phase avec les règles sanitaires européennes. Une dizaine de jours sont nécessaires pour préparer le katsuobushi, particulièrement prisé M. Katsuhiko OISHI, P.D-G de Makurazaki France Katsuobushi.

« Autour du « Katsuobushi », sont rassemblées les techniques développées depuis de nombreuses années, pour offrir les meilleurs ingrédients représentatifs de la cuisine japonaise. Avec cette volonté, je souhaiterais que la saveur du « Katsuobushi » soit transmise à travers le monde d’ici une dizaine ou une vingtaine d’années… »

http://domapress.com

Doma désigne en japonais un lieu particulier dans les maisons traditionnelles. Oublié depuis plusieurs décennies, le doma fut récemment revisité par les architectes contemporains pour retrouver sa place dans les habitats d’aujourd’hui.

Les maisons japonaises traditionnelles ont un sol en latte surélevé et, en fonction des différentes pièces, parfois couvert de tatamis. Mais le doma est une pièce qui est située à même le sol, souvent laissé en terre battue, servant tout aussi bien de cuisine que d’atelier pour y effectuer diverses activités. C’est aussi la seule pièce de la maison où l’on reste chaussé. Le doma est ainsi un espace intermédiaire, convivial et ouvert, qui lie l’extérieur et la partie privée de la maison. Mais le doma joue aussi un rôle central car il contient les fourneaux qui font vivre le foyer. Le projet de DOMA est de créer et partager une infinité de possibilités et plaisirs autour du grand thème culinaire.

Dans un monde aujourd’hui envahit par le virtuel, laissant de moins en moins de place aux interactions réelles, nous voulons repenser l’acte de manger en créant et en partageant des activités à l’échelle de l’homme.

DOMA souhaite unir les personnes de tous domaines, les passionnés, les penseurs ou les fabricants de ce que nous mangeons et créer des espaces et des occasions d’échange d’émotions et de savoirs.

La France et le Japon sont les deux seuls pays dont la culture culinaire est reconnue comme Patrimoine mondial de l’Unesco. Cela les mets en tête de la culture gastronomique mondiale

DOMA souhaiterait devenir le point d’échanges et de rencontres entre ces deux cultures culinaires, mais aussi un espace où toutes les pensées gourmandes du monde se réuniraient pour créer de nouveaux liens et de nouvelles possibilités autour de la table.

 

www.cuisinemodemplois.com

Thierry Marx, le chef étoilé, est un amoureux du Japon. Aussi à l’aise dans la haute gastronomie que dans la street food, cet électron libre puise son inspiration notamment dans la cuisine nippone. En ressortent des plats d’une qualité incomparable, aussi techniques que créatifs. Il met aujourd’hui son savoir culinaire et sa passion au service de la formation.

Cuisine Mode d’Emploi(s) propose une nouvelle approche de la formation aux métiers de la restauration (cuisine, boulangerie, service en restauration) qui permet en 12 semaines d’acquérir les compétences reconnues par la branche professionnelle. Ces parcours de courte durée, qualifiants et immédiatement opérationnels allient une formation et une mise à l’emploi dans les domaines de la cuisine et du service. Chaque parcours est gratuit pour les stagiaires et chacun est doté gratuitement des vêtements professionnels et d’une mallette d’ustensiles. Ce dispositif est destiné aux publics éloignés de l’emploi et en situation de précarité économique et sociale : demandeurs d’emploi de longue durée, bénéficiaires du RSA, jeunes demandeurs d’emploi sans qualification, personnes placées sous main de justice.

Chaque session intègre 8 à 10 stagiaires sélectionnés uniquement sur la motivation et la cohérence de leur projet professionnel par un jury composé de professionnels.

La formation de 12 semaines se déroule en 2 périodes :

• Une formation à la fois théorique et pratique de 8 semaines en centre de formation

• Un stage de 4 semaines en entreprise (l’entreprise d’accueil est fournie par Cuisine Mode d’Emploi(s))

Les formations cuisine et service en restauration-option sommellerie délivrent, à leur terme un Certificat de Qualification Professionnelle, diplôme reconnu par la profession et par l’Etat puisqu’inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). La formation boulangerie débouche sur un certificat professionnel permettant une mise à l’emploi en qualité de commis de boulangerie.

A l’issue de la période de formation, les nouveaux diplômés bénéficient d’un accompagnement vers l’emploi par le pôle hôtellerie-restauration du Groupe ADECCO et le réseau de professionnels partenaires de Cuisine Mode d’Emploi(s), dont les Moulins de Chars pour la filière boulangerie.